• Statistiques de ventes résidentielles Centris® – Décembre 2016

    L'Île-des-Sœurs, le 6 janvier 2017 -La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 2 476 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de décembre 2016, soit une augmentation de 3% par rapport à décembre 2015. Il s'agit d'une 21e hausse mensuelle des ventes au cours des 22 derniers mois et du mois de décembre le plus actif depuis 2011.
    «À l'instar des résultats de novembre, on remarque en décembre une forte augmentation (32%) des ventes de propriétés de 500 000 $ et plus», note Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM. «Par contre, il y a eu un repli des ventes de 10% dans la gamme de prix de 200 000 $ à 300 000 $, ce qui est possiblement un premier signe des effets des derniers resserrements hypothécaires», ajoute Monsieur Dagenais.

    Variation des ventes par secteurs
    • Les résultats de décembre sont très disparates d'un secteur géographique à l'autre, avec des variations des ventes allant de +28% à Vaudreuil-Soulanges à -16% à Laval.
    • La Rive-Nord et l'Île de Montréal ont également enregistré des hausses du nombre de transactions conclues, à hauteur de 11% et 7% respectivement.
    • Les ventes résidentielles se sont toutefois repliées de 5% en décembre sur la Rive-Sud. Il s'agit seulement d'une troisième baisse au cours des 25 derniers mois dans ce secteur.

    Statistiques par catégories de propriétés
    • Alors que l'activité est demeurée relativement stable du côté de l'unifamiliale (+1%) et de la copropriété (0%), les ventes de plex de 2 à 5 logements ont bondi de 21% en décembre.

    Au chapitre des prix
    • Le prix médian des unifamiliales et des copropriétés a crû de 2% par rapport à décembre 2015 pour atteindre respectivement 300 000 $ et 245 000 $ à l'échelle de la RMR.
    • La hausse du prix médian des plex a été plus soutenue, soit de 4%, la moitié des immeubles de 2 à 5 logements ayant été transigés à un prix supérieur à 470 000 $.

    Nombre de propriétés à vendre
    Pour un quinzième mois consécutif, le nombre de propriétés à vendre a diminué dans la RMR de Montréal. Les 25 672 inscriptions en vigueur sur le système Centris® des courtiers immobiliers représentent une baisse de 13% par rapport à décembre 2015. «La baisse de l'inventaire signifie que nous revenons vers un marché équilibré, ce qui est un signe positif», souligne M. Dagenais.




    Indice des prix des propriétés
    Voici les données pour novembre 2016 :
  • Un mois de novembre actif sur le marché immobilier résidentiel de la région montréalaise

    L'Île-des-Sœurs, le 6 décembre 2016 -La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 3 008 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de novembre 2016, soit une augmentation de 9% par rapport à novembre 2015. Il s'agit d'une 20e hausse mensuelle des ventes au cours des 21 derniers mois et du meilleur mois de novembre en termes d'activité depuis 2011.
    Variation des ventes par secteurs
    • Quatre des cinq principaux secteurs de la région métropolitaine de Montréal ont enregistré de fortes croissances des ventes en novembre, soit Laval (+19%), l'île de Montréal (+14%), Vaudreuil-Soulanges (+14%) et la Rive-Sud (+11%).
    • À l'opposé, le secteur de la Rive-Nord a connu un recul de 6% du nombre de transactions conclues par rapport à la même période en 2015.

    Statistiques par catégories de propriétés 
    • La copropriété et le plex ont respectivement enregistré des hausses de ventes de 13% et de 15% en novembre.
    • La maison unifamiliale n'est pas en reste, alors qu'elle a vu son nombre de transactions augmenter de 6%.

    Au chapitre des prix
    • À l'échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales a cru de 6% en novembre, par rapport à la même période en 2015, pour s'établir à 308 250$. Ce résultat est en grande partie attribuable au secteur de l'île de Montréal, où le prix médian des unifamiliales a bondi de 15%.
    • La moitié des copropriétés se sont transigées à un prix supérieur à 248 000$, ce qui correspond à une augmentation de 4% sur un an du prix médian.
    • Finalement, le prix médian des plex de 2 à 5 logements a progressé de 1%, pour se fixer à 460 000$.

    «Les bons résultats de novembre, tant au chapitre de la hausse des ventes que de la croissance des prix, s'expliquent par une forte présence des acheteurs expérimentés sur le marché immobilier. Ces derniers, généralement plus nombreux sur le marché à l'automne, sont en bonne posture pour transiger, malgré les resserrements hypothécaires annoncés en octobre», fait remarquer Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM. «En particulier, on note une augmentation de 35% des ventes de maisons unifamiliales de 500 000$ ou plus en novembre dans l'ensemble de la région montréalaise. Nous suivrons assurément de très près l'impact des nouvelles mesures hypothécaires sur le marché dans les prochains mois», ajoute Monsieur Dagenais.
    Nombre de propriétés à vendre
    Pour un quatorzième mois consécutif, l'offre de propriétés à vendre s'est raréfiée dans la RMR de Montréal, avec 28 720 inscriptions résidentielles sur le système Centris® des courtiers immobiliers.





    Indice des prix des propriétés
    Voici les données pour novembre 2016 :
  • Marché immobilier résidentiel de Montréal : meilleur mois d'octobre en sept ans

    L'Île-des-Sœurs, le 4 novembre 2016 -La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 3  083 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois d'octobre 2016, soit une augmentation de 8% par rapport à octobre 2015. Il s'agit d'une 19e hausse mensuelle des ventes au cours des 20 derniers mois et du meilleur mois d'octobre en termes d'activité depuis 2009.
    Variation des ventes par secteurs
    • Chacun des cinq principaux secteurs de la région métropolitaine de Montréal a participé à la croissance des ventes en octobre.
    • Vaudreuil-Soulanges a affiché la plus forte progression d'activité, alors que le nombre de transactions y a bondi de 45%.
    • La Rive-Sud (+10%), l'île de Montréal (+6%), la Rive-Nord (+6%) et Laval (+6%) ont également vu leur nombre de transactions augmenter par rapport à un an plus tôt.

    Statistiques par catégories de propriétés 
    • La copropriété et le plex ont enregistré des hausses de ventes de 13% et de 12%, respectivement, tandis que l'unifamiliale a vu son nombre de transactions croître plus modestement, soit de 5%.

    Au chapitre des prix
    • À l'échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales a affiché une légère hausse de 1% par rapport à octobre 2015, pour s'établir à 302 500$.
    • La moitié des copropriétés se sont transigées à un prix supérieur à 245 000$, ce qui correspond à une augmentation du prix médian de 2% sur un an.
    • Finalement, après avoir augmenté de 7% au cours du mois précédent, le prix médian des plex de 2 à 5 logements (460 000) a progressé de seulement 1%.

    «Les résultats d'octobre suivent la tendance observée depuis le début de l'année», note Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM. «Il est trop tôt pour voir une quelconque incidence des nouvelles règles hypothécaires qui sont entrées en vigueur au milieu du mois. D'une part, il faut savoir que les ventes enregistrées portent sur des promesses d'achat qui ont habituellement été effectuées quelques jours auparavant. D'autre part, le délai entre l'annonce des nouvelles règles (3 octobre) et leur mise en application (17 octobre) ne donnait pas suffisamment de temps aux acheteurs pour devancer leur achat afin d'éviter d'être soumis aux nouvelles modalités», ajoute Monsieur Dagenais.
    Nombre de propriétés à vendre
    Avec 28 736 inscriptions sur le système Centris® des courtiers immobiliers, l'offre de propriétés à vendre s'est raréfiée pour un treizième mois consécutif. Ce résultat représente un recul de 13% depuis un an et la plus importante diminution à ce chapitre depuis que la tendance baissière a débuté l'automne dernier.





    Indice des prix des propriétés
    Voici les données pour octobre 2016 :
  • La croissance des ventes se poursuit sur le marché immobilier résidentiel de Montréal en septembre

    L'Île-des-Sœurs, le 6 octobre 2016 - La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 2 757 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de septembre 2016, soit une augmentation de 4% par rapport à septembre 2015. Il s'agit d'une 18e hausse mensuelle des ventes au cours des 19 derniers mois.
    Variation des ventes par secteurs
    • L'île de Montréal a affiché la croissance d'activité la plus importante en septembre, alors que le nombre de transactions y a bondi de 8%.
    • La Rive-Nord et la Rive-Sud ont également enregistré des augmentations des ventes, à hauteur de 4% et de 3%, respectivement.
    • Les transactions se sont toutefois repliées à Laval (-7%) pour un quatrième mois consécutif, de même qu'à Vaudreuil-Soulanges (-5%).

    Statistiques par catégories de propriétés 
    • L'unifamiliale et la copropriété ont participé à la croissance des ventes en septembre, avec des augmentations respectives de 4% et de 9%, tandis que le plex a vu son nombre de transactions diminuer de 9% par rapport à un an plus tôt.

    Au chapitre des prix
    • À l'échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales a progressé de 4% par rapport à septembre 2015, pour s'établir à 304 000$.
    • La moitié des copropriétés se sont transigées à un prix supérieur à 250 000$, ce qui correspond à une légère augmentation de 1% du prix médian.
    • Finalement, après avoir fait du surplace au cours des deux mois précédents, le prix médian des plex de 2 à 5 logements (451 500$) s'est élevé de 7%.

    «L'activité s'est intensifiée sur le marché de la revente montréalais au cours des derniers mois et, en parallèle, une tendance baissière s'est installée au chapitre des inscriptions en vigueur. Pour un douzième mois consécutif, l'offre de propriétés à vendre s'est raréfiée alors que les 28 552 inscriptions sur le système Centris® des courtiers immobiliers en septembre représentaient un recul de 12% depuis un an», fait remarquer Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM. «Malgré tout, les hausses de prix demeurent modérées. Au cumul de 2016, les prix médians ont progressé de 2%, de 1% et de 4%, respectivement pour l'unifamiliale, la copropriété et le plex», ajoute Monsieur Dagenais.



  • Fort mois d'août pour le marché immobilier résidentiel dans la région de Montréal

    L'Île-des-Sœurs, le 7 septembre 2016 - La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 2 699 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois d'août 2016, soit une augmentation de 13 % par rapport à août 2015. Il s'agit d'une 17e hausse mensuelle des ventes au cours des 18 derniers mois.
    Variation des ventes par secteurs
    • Des hausses musclées du nombre de transactions ont été enregistrées en août dans les secteurs de Vaudreuil-Soulanges (+24 %) et de la Rive-Sud (+18 %).
    • L'île de Montréal et la Rive-Nord ont également connu un bon mois, avec des augmentations des ventes de 13 % et 12 % respectivement.
    • Les ventes se sont toutefois légèrement repliées (-2 %) à Laval pour un troisième mois consécutif.

    Statistiques par catégories de propriétés 
    • Toutes les catégories de propriétés ont participé à la croissance des ventes en août, à hauteur de 15 % pour la copropriété, de 12 % pour l'unifamiliale et de 10 % pour le plex de 2 à 5 logements.

    Au chapitre des prix
    • À l'échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales a progressé de 6 % par rapport à août 2015, pour s'établir à 307 250 $. Il s'agit de la plus forte hausse en tout près de cinq ans.
    • La moitié des copropriétés se sont transigées à un prix supérieur à 250 000 $, ce qui correspond à une augmentation de 4 % sur un an du prix médian.
    • Finalement, pour un deuxième mois consécutif, le prix médian des plex de 2 à 5 logements (459 000 $) a fait du surplace.

    Nombre de propriétés à vendre
    Pour un onzième mois consécutif, l'offre de propriétés à vendre s'est raréfiée. Les 28 142 inscriptions de la RMR sur le système Centris® des courtiers immobilier en août représentent un recul de 13 % depuis un an.
    «Les conditions du marché de la revente se resserrent graduellement dans la région montréalaise» souligne Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM. «Seul le segment de la copropriété affiche encore un surplus d'inventaire, conférant un léger avantage aux acheteurs lors des négociations» ajoute Monsieur Dagenais.